Utiliser efficacement des liens réseau

Les liens réseau permettent de raconter des histoires plus complexes et plus dynamiques avec vos fichiers KML. Ils vous offrent une palette de possibilités beaucoup plus large, de la mise à jour du contenu à sa modification en réponse aux actions de l'utilisateur. Pour savoir comment définir des liens réseau, consultez le guide de référence KML.

Ce tutoriel explique comment les liens réseau peuvent rendre vos histoires plus attractives.

Contenu du tutoriel

Conditions préalables

  • En avril 2017, la sortie de Google Earth sur le Web a permis aux utilisateurs d'accéder à Earth via leur navigateur. Toutefois, pour ce tutoriel, vous avez besoin d'installer Earth pour ordinateur. Pour télécharger la version la plus récente, cliquez ici. C'est gratuit !

Utiliser un fichier KML comme favori

Au sens le plus générique, un fichier KML comportant un lien réseau agit comme une passerelle vers le contenu de votre serveur. Les visiteurs de votre site téléchargent votre fichier KML une seule fois, mais ils voient toujours le contenu le plus récent, même si vous l'avez mis à jour après qu'ils ont téléchargé votre fichier KML.

En fait, de nombreux propriétaires de contenu préfèrent que les utilisateurs téléchargent un fichier KML comportant uniquement un lien réseau. Le fichier KML est, sous certains aspects, semblable à un favori dans un navigateur Web, car il permet aux utilisateurs de retrouver rapidement le contenu souhaité, tout en autorisant son propriétaire à le mettre à jour à sa guise. Avantage supplémentaire : le téléchargement initial de votre fichier KML est toujours de petite taille et s'effectue rapidement.


Charger des ensembles de donnés volumineux

Associés aux régions, les liens réseau constituent un mécanisme puissant pour télécharger de petites parties de fichiers multimédias volumineux uniquement lorsqu'elles sont absolument nécessaires. Pour en savoir plus sur cette technique, consultez la section relative au chargement "intelligent" des liens réseau de région dans la documentation concernant les régions.


Exemple : Modèles 3D

Les modèles 3D peuvent offrir des représentations plus réalistes des structures et objets de vos fichiers KML. Toutefois, ils peuvent également être assez volumineux et ralentir le téléchargement s'ils sont tous regroupés dans un même fichier KMZ.

Une solution consiste à inclure des liens vers vos modèles 3D dans les infobulles des repères. Les utilisateurs devront toutefois ouvrir les repères et cliquer sur les liens. Vous souhaiterez peut-être que les modèles apparaissent uniquement dans leur contexte géospatial lorsque l'utilisateur les survole.

Un lien réseau avec le paramètre viewRefreshMode défini sur onRegion représente la meilleure solution, car il permet à l'utilisateur de télécharger les modèles à la demande, en fonction de la région survolée dans Google Earth.


Exemple : Superpositions de grande taille

Un problème similaire survient avec les grandes images. Le lien réseau de région convient également si vous souhaitez inclure des superpositions d'images de grande taille. Lorsque l'utilisateur effectue un zoom arrière, vous pouvez afficher des images dans une résolution plus faible, et lorsqu'il effectue un zoom avant sur une région particulière, vous pouvez afficher une image de résolution plus importante pour cette région. Utiliser des liens réseau permet de charger à la volée les parties d'images dont vous avez besoin.

Pour savoir comment utiliser cette technique, consultez la section relative aux superpositions de grande taille dans la documentation concernant les régions.


Utiliser des données en temps réel

Lorsqu'un utilisateur a téléchargé votre fichier KML, même s'il ne survole pas une région spécifique, vous pouvez souhaiter mettre à jour votre contenu, tout simplement parce qu'il a changé. Il se peut que vous disposiez de données en temps réel fournies par des capteurs, ou que vous soyez en train de surveiller les résultats des sondages à la sortie des urnes lors d'une soirée électorale.

Les liens réseau permettent de mettre à jour le contenu en fonction du temps écoulé. Les paramètres refreshMode et refreshInterval ou expires permettent de spécifier que l'actualisation doit avoir lieu après quelques secondes ou après un certain délai.

À quoi sert l'actualisation ? Vous pouvez, par exemple, actualiser l'intégralité du fichier auquel mène le lien réseau d'origine. Vous pouvez également ne modifier que les parties du fichier KML qui ont effectivement changé. Vous pouvez aussi ne mettre à jour que les repères de capteurs pour lesquels vous avez de nouvelles données, ou ne mettre à jour que les circonscriptions dans lesquelles de nouveaux bulletins de vote ont été comptabilisés.


Discussion et commentaires

Vous avez des questions à propos de ce tutoriel ? Vous souhaitez nous faire part de vos commentaires ? Accédez à la communauté d'aide Google Earth pour en parler avec d'autres utilisateurs.


Étapes suivantes